51 jours pour abroger c-51

Les néo-démocrates dénoncent l’appui des libéraux de Justin Trudeau à C-51

Le NPD abrogera C-51 dès qu’il formera le gouvernement. Les candidates du NPD Olivia Chow (Spadina-Fort York) et Jennifer Hollet (University-Rosedale) ont dénoncé l’appui des libéraux de Justin Trudeau à la loi C-51 de Stephen Harper et leur refus de l’abroger.

« La loi C-51 a été un test déterminant pour le leadership des chefs politiques. Elle les a obligés à montrer s’ils étaient capables de respecter leurs principes ou non, a affirmé Jennifer Hollet. Justin Trudeau et les libéraux ont prouvé qu’ils n’étaient pas à la hauteur en refusant de tenir tête à Stephen Harper. »

Amnistie Internationale a affirmé que la loi C-51 représentait un important recul pour les droits de la personne au Canada. Quatre anciens premiers ministres, ainsi que des juges de la Cour Suprême, des spécialistes des droits de la personne, le commissaire à la vie privée, des environnementalistes et le grand chef de l’Assemblée des Premières Nations étaient parmi les milliers de Canadiens ayant demandé au Parlement de rejeter le projet de loi C-51 de Stephen Harper.

Thomas Mulcair et le NPD se sont opposés à cette loi et se sont engagés à l’abroger. En revanche, Justin Trudeau a qualifié, encore cette semaine, la loi C-51 de « bon exemple de ce à quoi les Canadiens s’attendent de la part de leur gouvernement ».

« Vous ne pouvez pas affirmer être progressiste et appuyer, du même coup, C-51, a ajouté Olivia Chow. Dans 51 jours, nous aurons la chance d’élire Thomas Mulcair comme premier ministre et nous abrogerons C-51. »