15 avril 2014

Alors qu’Obama priorise le droit de vote, Pierre Poilievre s’inspire des tactiques douteuses des Républicains

Lors de son récent discours au congrès du National Action Network à New York, le président américain Barack Obama a discuté des entraves délibérées au droit de vote et des lois concernant l’identification des électeurs.

Tout comme les experts électoraux canadiens, le président Obama a souligné que la fraude liée à l’identification des électeurs est presque inexistante et qu’il serait injustifié d’adopter de nouvelles lois restrictives en la matière, comme l’ont fait les républicains aux États-Unis, et comme souhaitent maintenant le faire Pierre Poilievre et les conservateurs au Canada.

« Soyons clairs. La véritable fraude électorale est commise par ceux qui tentent de nier nos droits en présentant des arguments bidons au sujet de la fraude électorale. » – Barack Obama, 11 avril 2014

Malheureusement, la déforme électorale correspond exactement à ce que dénonce le président Obama.

Les conservateurs continuent de présenter des arguments bidons au sujet de la fraude électorale, même si presque toutes les irrégularités qui ont été examinées par Élections Canada n’étaient rien de plus que des erreurs administratives. Les conservateurs imposent un projet de loi injuste, qui risque de restreindre le droit de vote de centaines de milliers de Canadiens.

Les Canadiens méritent un gouvernement qui encourage les citoyens à voter et non le contraire. Les Canadiens méritent mieux.