29 juillet 2015

Déclaration du chef du NPD Thomas Mulcair concernant Mohamed Fahmy

Le chef de l’Opposition officielle, Thomas Mulcair, a émis la déclaration suivante concernant le nouveau procès de Mohamed Fahmy :

« Nous suivons de près le second procès égyptien du citoyen canadien Mohamed Fahmy et attendons le verdict prévu cette semaine. Afin d’assurer le retour rapide de M. Fahmy au Canada, je presse le premier ministre de demander au président al-Sisi d’Égypte, une garantie personnelle de pardon s’il n’est pas tout de suite acquitté.

M. Fahmy n’aurait jamais dû être reconnu coupable pour avoir fait son travail de journaliste. Alors que d’autres étrangers ont été libérés en Égypte, et qu’ils sont retournés chez eux depuis, M. Fahmy continue de faire l’objet d’un second procès inacceptable en Égypte.

Le NPD a demandé à de nombreuses reprises au premier ministre d’intervenir personnellement dans cette affaire. Or, les conservateurs ont refusé de répondre même aux questions les plus simples concernant leurs communications avec le gouvernement égyptien. C’est le plus récent échec d’un gouvernement qui a nié pendant des mois sa responsabilité de donner à M. Fahmy un passeport.

Le gouvernement canadien doit prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la libération immédiate de M. Fahmy et lui permettre de revenir au Canada dès que son procès est terminé. »