Déclaration du NPD au sujet de l'aide humanitaire du Canada pour le Vanuatu

La porte-parole du  NPD en matière de développement international, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie), a émis la déclaration suivante au sujet de l'aide humanitaire du Canada pour le Vanuatu:

«À la suite du passage de l'ouragan Pam, j'aimerais exprimer mes condoléances à la population du Vanuatu au nom des néo-démocrates.

L'étendue des dégâts commence à peine à être connue. Les besoins humanitaires sont énormes. La communauté internationale devra s'engager à long terme à contribuer à la reconstruction du Vanuatu. Nous saluons le travail essentiel des organisations d'aide humanitaire qui sont sur le terrain.

Le Canada doit en faire davantage pour soutenir ces efforts, notamment en contribuant sa juste part dans les efforts internationaux de reconstruction du Vanuatu. Évidemment, nous accueillons favorablement l'annonce de financement du ministre Christian Paradis, mais nous tenons aussi à dénoncer le fait que le niveau de contribution du Canada actuel soit nettement inférieur à ce qu'il devrait être.

Lors de la conférence mondiale sur la prévention des catastrophes des Nations unies, la semaine dernière, les liens entre les changements climatiques et les catastrophes naturelles ont fait l'objet de nombreuses discussions. Le Canada doit prendre au sérieux ses responsabilités internationales en matière de réduction d'émissions de GES  afin de mitiger les effets des changements climatiques dans les pays en voie de développement. Dans les mois qui vont précéder les réunions internationales sur les objectifs en matière de développement durable et la Conférence de Paris sur les changements climatiques de 2015, le Canada devra assumer un leadership fort afin de conclure des accords ambitieux et efficaces. »