11 juin 2018

Déclaration du NPD au sujet du 34e anniversaire de l’invasion du temple d’or en 1984

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a fait la déclaration suivante :

« Aujourd’hui, les néo-démocrates soulignent le 34e anniversaire de l’invasion, en juin 1984, du complexe du Darbar Sahib et de dizaines d’autres gurdwaras dans l’État du Punjab, en Inde.

Je souhaite personnellement offrir mes condoléances aux familles de toutes les personnes qui ont perdu la vie et aux proches qu’elles ont laissés derrière elles. L’attaque sanctionnée par l’État qui s’est produite il y a 34 ans et la répression brutale qui a suivi – marquée par des disparitions forcées, des exécutions extrajudiciaires et des crémations de masse secrètes et illégales par l’État – ont laissé une empreinte douloureuse sur les familles des victimes et les personnes survivantes du génocide – en Inde et partout dans le monde.

Comme l’ont fait nos anciens chefs Jack Layton et Thomas Mulcair, les néo-démocrates continuent de rester fermement solidaires dans leur demande d’une reddition de comptes complète au sujet de cette série d’événements tragiques. Nous faisons écho aux appels des défenseurs des droits de la personne qui sont à la recherche de la vérité complète sur un embargo médiatique décrété par l’État, les assassinats et la détention de civils innocents, la démolition délibérée de la principale bibliothèque des sikhs, et l’interdiction d’accès à des organismes humanitaires et de défense des droits de la personne comme la Croix-Rouge, Amnistie internationale, Human Rights Watch et les observateurs des droits de l’homme des Nations Unies.

À la suite de ces atrocités, nous avons le devoir de chercher à obtenir des réponses, de la responsabilité et de la justice au nom des personnes qui – tant au Canada qu’à l’étranger – vivent encore avec ce traumatisme et avec un accès limité à la vérité et à la justice.

En ce mois, alors que la population canadienne commémore les événements tragiques qui se sont produits en juin 1984, nous nous souvenons des victimes et de leurs familles qui ont subi une si grande violence – et nous, les néo-démocrates, les honorons en renouvelant notre quête de justice."