10 décembre 2017

Déclaration du NPD à l’occasion de la Journée internationale des droits de la personne

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a fait la déclaration suivante :

« En ce 69e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme de l’ONU, nous, les néo-démocrates, nous tenons en solidarité avec les militants et les défenseurs des droits partout dans le monde, en réaffirmant notre engagement à lutter pour l’égalité et la dignité pour tous.

Nous nous souvenons aujourd’hui que, dans plusieurs régions du monde, des personnes sont persécutées en raison de leur genre, leur race, leur religion, leurs croyances, leur âge, leur orientation sexuelle, leur langue, ou simplement leur recherche de la vérité. Le Canada doit demeurer déterminé à dénoncer toutes les violations faites à nos droits humains inaliénables, puisque ces derniers constituent le fondement de toutes les sociétés libres et démocratiques.

Les principes enchâssés dans la Déclaration sont aussi pertinents aujourd’hui qu’ils l’étaient en 1948. Le NPD est fier du travail que nous avons accompli – et que nous poursuivons – dans la défense des droits de tous, aussi bien au Canada que partout dans le monde.

En ce sens, il importe particulièrement de saluer le travail de notre député d’Abitibi–Baie-James–Nunavik–Eeeyou, Romeo Saganash. Son projet de loi C-262 vise à enchâsser la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones dans la loi canadienne, ce qui serait un pas concret afin de garantir qu’au Canada, les droits humains des peuples autochtones ne sont pas négociables.

J’invite aujourd’hui tous les Canadiens à poser des gestes dans leur vie quotidienne pour défendre les droits qui nous protègent tous, et pour combattre toutes les activités qui compromettent nos droits.

La liberté, l’égalité, la justice et la dignité humaine ne doivent jamais être tenues pour acquises. »