23 mai 2018

Déclaration du NPD à l’occasion du 104e anniversaire de l’incident du Komagata Maru

Le chef du NPD du Canada, Jagmeet Singh, a fait la déclaration suivante :

« Il y a 104 ans, lorsque le bateau à vapeur Komagata Maru a accosté à Vancouver, les 376 passagers à bord rêvaient d’une vie meilleure ici, au Canada.

Les passagers de confessions sikhe, musulmane et hindoue – tous des sujets britanniques – avaient l’espoir qu’ils seraient traités équitablement et qu’ils recevraient la dignité et le respect qu’ils méritaient de la part des autorités canadiennes.

Cependant, en raison de lois racistes et discriminatoires conçues pour exclure du Canada des groupes entiers de personnes, la plupart des passagers du Komagata Maru se sont vu refuser l’entrée.

Durant deux mois, les autorités canadiennes ont refusé que ces passagers reçoivent des soins et du soutien de base, avant de les forcer à retourner en Inde où certains allaient être assassinés ou faire face à de graves persécutions, être emprisonnés ou subir de la discrimination.

En 2016, le gouvernement du Canada a présenté des excuses officielles aux victimes et à leurs familles. Toutefois, on ne peut pas sous-estimer cette tragédie ni les torts incommensurables causés par ces politiques.

Alors que la guérison se poursuit, nous avons le devoir envers toutes les victimes qui ont été refoulées de prendre l’engagement qu’une tragédie de ce genre ne puisse jamais se produire à nouveau.

Aujourd’hui plus que jamais, alors que nous observons une recrudescence des comportements xénophobes et racistes par rapport à l’immigration et à la réinstallation de personnes refugiées, nous devons lutter pour un Canada plus accueillant.

À titre de néo-démocrates, nous allons continuer à œuvrer pour un Canada où la diversité est célébrée, où les familles peuvent se réunifier avec leurs êtres chers, et où les personnes qui ont besoin de notre soutien trouvent refuge durant leurs moments les plus sombres. »