23 juillet 2018

Déclaration du NPD à l’occasion du 35e anniversaire du Juillet noir

Jagmeet Singh, chef du NPD du Canada, a fait la déclaration suivante :

« Il y a 35 ans, un génocide a éclaté au Sri Lanka, alors que des émeutiers commettaient des pogroms partout au pays, tuant entre 400 et 3 000 Tamouls, en brutalisant un nombre incalculable d’autres, et laissant 150 000 personnes sans habitation. Ces événements ont marqué le début d’une guerre civile qui a duré 26 ans et qui a envoyé des centaines de milliers de Tamouls en exil.

Pour les Tamouls au Canada et partout dans le monde, le juillet noir demeure une période de deuil et de réflexion.

Au nom des néo-démocrates du Canada, je veux transmettre aujourd’hui mes plus sincères condoléances à toutes les personnes qui ont vécu des pertes dans les pogroms de juillet 1983 et dans la guerre civile qui a suivi. Et je tiens à reconnaître en particulier la souffrance des Tamouls qui – partout dans le monde – composent encore avec le traumatisme et le déplacement associés à un génocide.

Le juillet noir devrait servir de rappel à nous tous et toutes : ici au Canada, nous ne devons jamais baisser la garde face à la puissance qu’a la haine de nous diviser, et comme membres de la communauté internationale, nous avons la responsabilité d’utiliser notre influence pour aider à atteindre la réconciliation, la justice et la paix. »