Déclaration du NPD à l’occasion du 5e anniversaire du séisme en Haïti

Le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa-Centre) et la porte-parole en matière de développement international, Hélène Laverdière (Laurier – Sainte-Marie), ont émis la déclaration suivante à l’occasion du 5e  anniversaire du tremblement de terre en Haïti :

« Cinq ans après le séisme qui a dévasté Haïti, il est tragique de constater que la population locale se trouve encore dans une situation d’extrême instabilité économique, politique et sociale.

Nous nous joignons au peuple haïtien pour commémorer le souvenir des centaines de milliers de personnes disparues dans le séisme de 2010.

De l’avis du Nouveau Parti démocratique, le Canada devrait être un chef de file en matière d’aide à Haïti, en mettant de l’avant une vision à long terme pour le développement durable, notamment en ce qui a trait aux institutions démocratiques.

En ce triste anniversaire, nous réitérons notre demande au gouvernement de mettre en œuvre ses projets de reconstruction en Haïti.

En particulier, le Nouveau Parti démocratique exhorte le gouvernement canadien à  respecter ses engagements envers le peuple haïtien, dont celui de la création d’une Académie nationale de police, annoncé en 2010, et qui n’a jamais vu le jour. Cette académie devait être une composante importante en matière de sécurité publique en Haïti, par l’entremise de la fourniture d’infrastructures et de l'équipement nécessaires pour former les enquêteurs et les Commissaires de la Police Nationale d'Haïti (PNH). »