8 août 2018

Déclaration du NPD à l'occasion du centième anniversaire de la bataille d'Amiens et des « cent jours du Canada »

Le porte-parole du NPD en matière d’anciens combattants, Gord Johns (Courtenay—Alberni), est membre de la délégation officielle du Canada en France pour souligner le 100e anniversaire de la bataille d’Amiens, du 6 au 10 août 2018, en compagnie de délégations internationales de l’Australie, du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, des États-Unis et de la France.

Johns a fait la déclaration suivante en commémoration des « cent jours du Canada » et de l’armistice qui a mis fin à la Première Guerre mondiale :

« Nous nous souvenons aujourd’hui des braves Canadiens qui se sont frayés un chemin jusqu’à Amiens, en France, et à l’intérieur de la Belgique, il y a cent ans aujourd’hui, durant les derniers mois de la Première Guerre mondiale, pour aider à mettre fin à ce violent conflit. Cette offensive finale, qu’on appelle les "cent jours du Canada", a duré du 8 août au 11 novembre 1918.

Le Canada a subi de lourdes pertes dans ce dernier effort pour la paix. Près de 40 000 soldats canadiens ont été blessés, et plus de 6 800 y ont perdu la vie. En reconnaissance de leur courage à défendre nos libertés durant les cent jours du Canada, trente braves Canadiens et Terre-Neuviens ont reçu la Croix de Victoria.

Nous ne les oublions pas.

Et par cette commémoration, les néo-démocrates renouvellent leur engagement à assurer que les ancien.nes combattant.es, tout comme leurs personnes à charge et leurs survivants, aient droit au respect, à la dignité et à la justice qu’ils méritent.

Le gouvernement du Canada a le devoir d’honorer son obligation sacrée de subvenir aux besoins de celles et ceux qui ont mis leur vie en danger en défendant nos libertés. Nous devons faire plus d’efforts pour éradiquer l’itinérance chez les ancien.nes combattant.es, pour indemniser équitablement celles et ceux qui ont été blessé.es, et pour leur fournir les services de santé dont ils et elles – et leurs aidant.es naturel.les – ont besoin pour se rétablir des blessures visibles et invisibles.

N'oublions jamais. »