23 janvier 2018

Déclaration du NPD sur la brèche dans la protection des données chez Bell Canada

La porte-parole du NPD en matière de sécurité publique, Matthew Dubé, a fait la déclaration suivante :

« Comme le Globe and Mail l’a révélé aujourd’hui, la police mène une enquête sur une nouvelle brèche dans la protection des données chez Bell Canada. Des pirates informatiques ont obtenu illégalement des renseignements personnels; jusqu’à 100 000 clients pourraient avoir été touchés.

Les entreprises qui ont accès à des données personnelles sur les Canadiens et les Canadiennes doivent être transparentes et redevables envers le gouvernement. Bien que dans ce cas-ci, Bell Canada ait pris la bonne décision en communiquant avec toutes les personnes touchées par cette violation, il faudrait que les entreprises ciblées par de telles attaques aient l’obligation d’informer les personnes dont les informations sont compromises.

En l’absence d’obligation légale, des cas similaires chez Uber et Equifax ont récemment montré que ce n’était pas une bonne idée que de se fier à la bonne volonté des entreprises pour informer les Canadiens que leurs renseignements personnels ont été piratés. Dans les deux cas, le public a été gardé dans l’ignorance. C’est inacceptable.

L’automne dernier, le Commissariat à la protection de la vie privée du Canada a lancé deux enquêtes, l’une sur Equifax et l’autre sur Uber. Le NPD attend avec impatience les résultats de ces enquêtes importantes et va continuer à mettre de la pression sur le gouvernement afin qu’il mette en œuvre toutes les recommandations qui en découleront. Il faut mettre un terme à cette tendance inquiétante et croissante concernant les atteintes à la protection des renseignements privés de la population canadienne. »