30 août 2018

Déclaration du NPD sur la décision de la cour d’appel fédérale au sujet du pipeline trans mountain

Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a fait la déclaration suivante :

« La décision unanime de la Cour d’appel fédérale aujourd’hui est d’une grande importance pour notre pays et notre avenir. Elle confirme ce qu’ont dit bon nombre de communautés des Premières Nations, de Canadiens et de Canadiennes tout au long de ce processus. Encore une fois, le gouvernement libéral n’a pas tenu sa promesse – et son obligation – de consulter adéquatement les communautés autochtones. C’est un échec du gouvernement libéral quant au devoir de respecter les droits des peuples autochtones et une réconciliation véritable.

Cette décision confirme également que les libéraux ont complètement exclu toutes considérations de l’impact de ce projet d’expansion de pipeline sur les communautés côtières de la Colombie-Britannique. L’impact sur la vie marine, sur les milliers d’emplois dans le tourisme et l’industrie marine qui dépendent d’un littoral sain, n’a pas été considéré.

Il est inexcusable que les libéraux aient décidé de rejeter les préoccupations des communautés autochtones et des communautés côtières.

Je l’ai déjà dit, et je le dis encore : les leaders sur le climat n'achètent pas et n’agrandissent pas des pipelines. Ils n’ignorent pas les préoccupations importantes soulevées par les communautés autochtones et autres touchées directement par les pipelines. Ils n’ignorent pas les gens qui en paient le prix fort. Jamais le gouvernement n’aurait dû acheter ce pipeline. Peu importe ce que dit le gouvernement libéral, il est clair pour les Canadiens et les Canadiennes que ce n’est pas un bon investissement. Ce n’est pas dans l’intérêt national du Canada.

Il est temps que le gouvernement libéral cesse de se battre contre les communautés autochtones dans les tribunaux. Le gouvernement doit cesser de rejeter le danger réel que ce projet pose à notre environnement. Cette expansion ne peut pas aller de l’avant, et le gouvernement doit respecter sa promesse de travailler avec les communautés autochtones. Il est temps que le gouvernement investisse dans les emplois de l’énergie propre et bâtisse une économie pour l’avenir. »