27 août 2018

Déclaration du NPD sur l’accord commercial états-unis–mexique

Tracey Ramsey, porte-parole du NPD en matière de commerce international, a fait la déclaration suivante :

« Lundi matin, le président Trump a tenu une conférence de presse télévisée pour annoncer un nouvel accord commercial bilatéral entre les États-Unis et le Mexique. Après cette annonce sans précédent, les Canadiens et les Canadiennes sont préoccupés des répercussions qu’aura cet accord sur leurs emplois et sur notre économie. Le gouvernement libéral a l’obligation de faire preuve de transparence envers la population canadienne. Ils ont le droit de savoir à quoi ressemblera l’avenir des relations commerciales entre le Canada et les États-Unis.
Le président Trump a mentionné une série de divers résultats possibles pour le Canada, y compris la négociation d’un accord séparé ou l’ajout du Canada au nouvel accord commercial États-Unis–Mexique. Il est troublant de constater que le président des États-Unis continue d’insister sur ses menaces de tarifs douaniers pour le secteur de l’automobile et sur son agressivité envers l’industrie laitière canadienne.
Les Canadiens et les Canadiennes souffrent déjà des répercussions des politiques commerciales erratiques et des tarifs douaniers scandaleux du président Trump.Des entreprises peinent à demeurer ouvertes et à conserver leurs emplois, tandis que les travailleurs et les travailleuses s’inquiètent de plus en plus de l’avenir des relations commerciales entre le Canada et les États-Unis. Je réitère ma demande au premier ministre Trudeau de mettre sur pied un Groupe de travail national sur les tarifs douaniers afin que le gouvernement, les entreprises, les travailleurs et les travailleuses puissent mieux travailler ensemble à la défense des industries et des emplois du Canada.
La pression est maintenant sur le gouvernement libéral afin qu’il obtienne un bon accord pour le Canada qui défendra nos emplois et nos industries, notamment celles de l’automobile et des produits laitiers. Plus d’une année d’hypothèses et de négociations nous a menés là où nous en sommes, et les libéraux doivent aux Canadiens et aux Canadiennes de conclure un accord équitable. »