21 décembre 2017

Déclaration du NPD sur le vote d’aujourd’hui aux Nations Unies sur Jérusalem

La porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière, a fait la déclaration suivante en réaction à la décision du gouvernement Trudeau de s’abstenir de voter :

« Les néo-démocrates sont profondément déçus de la décision du gouvernement Trudeau de s’abstenir de voter lors de l’Assemblée générale des Nations Unies aujourd’hui.

La décision du président Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël est dangereuse et malavisée. Sa décision va à l’encontre du droit international et de nombreuses résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale de l’ONU; elle minera les démarches pour un processus de paix.

La décision honteuse du Canada aujourd’hui s’inscrit dans la continuité d’un schéma décevant de votes aux Nations Unies de la part du gouvernement Trudeau. Il y a quelques semaines, le Canada a voté contre sa propre politique étrangère de longue date en refusant de condamner les colonies illégales. Mardi dernier, le Canada a voté contre une résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le droit à l’autodétermination du peuple palestinien. Dans les deux cas, le Canada était parmi les sept seuls pays à voter contre, avec les États-Unis, Israël, les Palaos, Nauru, la Micronésie et les Îles Marshall. Tous nos autres alliés — dont les pays de l’Union européenne, l’Australie et le Japon — ont voté pour. Comment le Canada peut-il se prétendre le champion d’un ordre multilatéral fondé sur des règles, alors que le gouvernement libéral continue de refuser de faire respecter le droit international?

La décision du Canada de s’abstenir de voter aujourd’hui et ses votes récents aux Nations Unies sont contraires à la propre politique étrangère déclarée du Canada sur la question israélo-palestinienne. Au moment où le Canada devrait défendre le droit international et promouvoir les droits de la personne, il s’isole par sa propre initiative. Nous pressons le gouvernement Trudeau de respecter ses propres valeurs déclarées, de condamner les colonies illégales, et enfin de défendre les droits du peuple palestinien ainsi que ceux des Israéliens. Le Canada est demeuré silencieux beaucoup trop longtemps sur ces questions. »