2 septembre 2015

Économie : Justin Trudeau a la tête dans la brume

De passage aujourd’hui à Trois-Rivières, Justin Trudeau a été incapable de dire s’il suivra l’exemple de l’ancien premier ministre Paul Martin en réduisant les transferts aux provinces pour balancer son budget.

« La brume était épaisse ce matin à Trois-Rivières. Et Justin Trudeau avait la tête dans la brume lui aussi. Il a été incapable de nous dire dans quels services il couperait pour équilibrer son budget, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’industrie Peggy Nash (Parkdale-High Park). Si Justin Trudeau réduit les transferts aux provinces, cela aura un impact important sur les provinces dans les domaines des soins de santé, de l’éducation et des soins aux aînés. Nous ne pouvons pas subir à nouveau des compressions comme celles imposées par Paul Martin dans les années 1990. »

Peggy Nash a souligné encore une fois que le coût des compressions que les libéraux devront faire en 2019 pour équilibrer le budget sera plus élevé que les budgets provinciaux annuels d’au moins quatre provinces canadiennes. La réduction des transferts aux provinces ne ferait qu’agrandir les trous budgétaires déjà béants de son plan.

« Le Canada ne peut pas se permettre la hache dans les services essentiels comme le prévoit Justin Trudeau. Thomas Mulcair et le NPD ont un plan concret, détaillé et abordable. Notre plan fonctionnera même en période économique houleuse, a ajouté Peggy Nash. M. Trudeau a le devoir d’être clair avec les Canadiens une fois pour toutes concernant les compressions et les réductions de services qu’il souhaite imposer. »