17 juillet 2015

Entendu cette semaine : « C’est finalement possible »

Après une décennie au pouvoir, l’équipe de Stephen Harper est de plus en plus déconnectée des priorités des familles canadiennes. Voici quelques exemples :

Les femmes « choisissent » des emplois moins bien rémunérés, selon un député conservateur.

« Les femmes choisissent des professions qui sont moins bien rémunérées, c’est tout à fait compréhensible et c’est leur choix. Si les femmes veulent des emplois bien payés, il y en a qui sont disponibles. » [traduction libre] — Joan Crockatt, députée conservatrice, Toronto Star (16 juillet 2015)

Croyez-le ou non, ce n’est pas la seule chose étrange qu’a prononcée un député conservateur cette semaine.

« Je n’ai plus confiance dans les journaux : ce qu’ils écrivent ne représente pas la réalité. Ils ne rapportent plus les faits. » [traduction libre] — Wai Young, députée conservatrice, Press Progress (15 juillet 2015)

Les Canadiens sont prêts pour du changement. Et Tom Mulcair va continuer le travail effectué depuis 2011 pour bâtir un pays qui ressemble et qui rassemble tous les Canadiens :

« Pour la première fois en 150 ans, les gens sentent qu’ils ont une autre option que celle des deux vieux partis libéral et conservateur. Jack Layton disait que le mot «impossible» n’existait pas. La victoire de Rachel Notley, c’est un peu ça. Ceux qui pensaient qu’on ne pourrait jamais aspirer au pouvoir se disent que c’est finalement possible. Cela a ouvert les yeux à bien du monde. »
  • Tom Mulcair, L’actualité (17 juillet 2015)