Entendu cette semaine : « Que la prochaine génération règle le problème. - Vraiment? »

Cette semaine, les familles de la classe moyenne espéraient voir bouger les choses en leur faveur. Au contraire, Stephen Harper a endossé un budget qui vient enrichir les plus riches avec ses cadeaux fiscaux en faisant encore payer la classe moyenne.

Nous ne mettons pas de mots dans la bouche de quiconque. C’est le ministre des Finances de Stephen Harper qui a lui-même souligné le problème :

« J’entends qu’en 2080, on aura peut-être un problème. Eh bien, pourquoi ne laissons-nous pas à la petite-fille du premier ministre le soin de régler ce problème? » (traduction)

Joe Oliver, ministre des Finances  (CBC News, 22 avril 2015)

Laisser une telle dette aux prochaines générations n’a tout simplement pas de bon sens. Et Tom s’est rapidement fait entendre à cet effet :

« Vraiment? J’ai moi-même des petits-enfants et, comme bien des grands-parents, je ne veux pas laisser à mes petits-enfants la responsabilité de nettoyer le gâchis de ce premier ministre »     (traduction)

—   Tom Mulcair (Chambre des communes,  22 avril 2015)

Ceci a laissé les journalistes perplexes – est-ce que Joe Oliver est en train de faire un « budget équilibré » à la Justin Trudeau?

« Avant de déposer son plan de dépenses, le ministre des Finances, Joe Oliver a publié un tweet dans lequel il a rappelé au chef libéral Justin Trudeau que les budgets ne s’équilibrent pas tout seul. Et quelques heures plus tard, Joe Oliver a fait un commentaire en direct à la télé au sujet  des petites-filles pas encore nées qui fait encore réagir ses adversaires. »       (traduction)

         —   Ryan Maloney (Huffington Post, 22 avril 2015)