24 avril 2018

Environnement : les libéraux doivent agir au lieu de parler

Encore une fois, la commissaire à l’environnement et au développement durable est tout à fait limpide : le gouvernement actuel n’a pas démontré assez de leadership pour respecter ses engagements environnementaux. Les rapports qu’elle a présentés aujourd’hui montrent que le gouvernement libéral n’a ni structure de gouvernance ni plan pour mettre en œuvre le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies. Ils illustrent aussi qu’Environnement Canada n’a pas pris action pour atteindre ses objectifs de 2020 afin de préserver notre biodiversité.

« Justin Trudeau consacre beaucoup d’efforts à faire des promesses sur la scène internationale, mais il ne parvient pas à remplir ces engagements, a expliqué le porte-parole du NPD en matière d’Environnement, Alexandre Boulerice. Une fois de plus, la commissaire sonne l’alarme en déclarant que le gouvernement n’en fait pas assez pour la protection de l’environnement et de la biodiversité. Le premier ministre et son gouvernement doivent en faire plus. »

Qu’il s’agisse de développement durable ou de conservation de la biodiversité, le gouvernement fédéral n’a toujours pas établi d’objectifs nationaux exhaustifs, n’a pas consulté la population canadienne, n’a pas de plan de mise en œuvre, n’a pas développé de politiques claires ni de stratégie pour inclure les autres ordres de gouvernement.

« Les réunions et les comités peuvent être des outils très productifs, mais ils doivent mener à des actions et à des mesures qui devraient faire l’objet de suivis, a ajouté Linda Duncan porte-parole adjointe du NPD en matière d’Environnement. C’est à ce chapitre, selon la commissaire, que le gouvernement échoue. »