30 octobre 2012

Hausse des usagers des banques alimentaires: le gouvernement doit agir

L’incapacité des conservateurs à aider les plus démunis a été démontrée à nouveau aujourd’hui. Une étude révèle en effet une hausse de 31% de l’utilisation des banques alimentaires au Canada depuis la récession de 2008.

Selon des données dévoilées aujourd’hui par Banques alimentaires Canada, un total de 882 000 citoyens ont utilisé une banque alimentaire en mars 2012. Par rapport aux chiffres observés avant la récession de 2008, il s’agit d’une augmentation de 31%.

« Pourtant, le gouvernement a en mains les outils nécessaires pour renverser la tendance, croit Chris Charlton (Hamilton Mountain), la porte-parole de l’opposition officielle en matière de ressources humaines et développement des compétences. Plusieurs gestes devraient être posés pour enrayer la faim au pays notamment en finançant mieux la construction de logements sociaux et abordables, le développement social, en élargissant l’accès à l’assurance-emploi et en permettant aux aînés de toucher des pensions adéquates.»

Si la majorité (64%) des utilisateurs des banques alimentaires occupent un logement locatif et environ 5% sont sans abri. Fait troublant: 38,4 % des utilisateurs sont des enfants.

« C’est la responsabilité morale du gouvernement de s’assurer que tous nos concitoyens mangent à leur faim, ajoute la porte-parole de l’opposition officielle en matière de logement, Marjolaine Boutin-Sweet (Hochelaga). C’est une question de volonté, mais les conservateurs échouent jour après jour à se montrer à la hauteur. »