La vente du Cirque du Soleil doit faire l’objet d’un examen public

Le NPD croit que l’achat du Cirque du Soleil par une société étrangère doit faire l’objet d’un examen public.

«La transaction est soumise à la Loi sur Investissement Canada et le gouvernement conservateur a le devoir de s’assurer que cette prise de contrôle étrangère se soldera par un avantage net pour le Canada. Nous voulons que cet examen soit fait de manière transparente», a expliqué le porte-parole du NPD en matière de patrimoine, Pierre Nantel (Longueuil—Pierre-Boucher).

En vertu de la Loi, un examen est enclenché pour toutes les acquisitions d’une entreprise canadienne qui est une entreprise culturelle dépassant 5 millions de dollars. Selon ce qui a été rapporté dans les médias, la valeur de la transaction serait de 1,5 milliard de dollars américains.

« Le Cirque fait partie de notre culture et il faut s’assurer que ce fleuron continue à faire rayonner le Québec partout sur la planète. Souvenons-nous que cette belle et grande entreprise a commencé grâce à une subvention de 1,5 millions de dollars du gouvernement Lévesque à la troupe de Guy Laliberté», a ajouté M. Nantel.

Le Cirque du Soleil compte près de 4000 employés à travers le monde, dont 1500 au siège social de Montréal. Le NPD souhaite un examen exhaustif de la transaction, notamment sur les impacts possibles sur les emplois au Canada.

« Le nouvel acquéreur affirme que le siège social restera à Montréal, mais nous voulons plus que des promesses. Le Cirque est un moteur de création et un vecteur économique et culturel important pour le pays », a conclu Pierre Nantel.