5 mai 2014

Laissez les canadiens vivant à l’étranger voter

À la lumière de la décision de la Cour supérieure de justice de l’Ontario, le NPD demande au gouvernement d’accélérer l’étude du projet de loi C-575, afin de redonner le droit de vote à tous les Canadiens vivant à l’étranger.

« La cour a jugé qu’il était antidémocratique de restreindre la capacité de citoyens canadiens de participer activement à la démocratie du Canada. Les Canadiens travaillant à l’étranger ont à cœur leur pays. Ils veulent participer aux décisions du gouvernement, à la fiscalité, à notre économie, à notre système juridique, à nos droits », a affirmé la marraine de ce projet de loi et la chef adjointe du NPD, la députée Megan Leslie (Halifax).

Le projet de loi C-575 vise à annuler l’article 11 (d) de la Loi électorale du Canada qui stipule que les citoyens canadiens qui vivent hors du Canada pendant plus de cinq ans ne peuvent pas voter. Il y a près de 2,8 millions de Canadiens vivant à l’étranger et on estime que ces expatriés rapportent au Trésor canadien 6 milliards de dollars en impôts sur le revenu.

« Il est temps de reconnaître les importantes contributions des Canadiens vivant à l’étranger. Je demande à mes collègues d’adopter rapidement ce projet de loi afin que nous puissions rectifier la situation », a ajouté Megan Leslie.