13 septembre 2018

Le caucus du NPD est déterminé à se battre pour répondre aux besoins des Canadiens

Les membres du caucus du NPD ont conclu une retraite de trois jours, jeudi, en se disant plus déterminé.es que jamais à se battre pour obtenir les changements dont les Canadiens et les Canadiennes ont besoin pour améliorer leur qualité de vie.

Le chef du NPD Jagmeet Singh a fait la déclaration suivante :

« Ces derniers jours, nos député.es ont parlé des gens dans leurs circonscriptions qui les inspirent à se battre bec et ongles au Parlement cet automne. Nous sommes uni.es dans notre détermination à forcer les changements qui feront une réelle différence dans la vie des gens.

Nous avons entendu l’histoire d’une mère de la Première Nation Red Sucker Lake qui élève deux enfants de moins de cinq ans dans une maison mal isolée et sans salle de bain à l’intérieur. Nous sommes uni.es dans notre détermination à mettre finalement un terme au sous-financement chronique du fédéral, qui force tellement de personnes demeurant dans le Nord à vivre dans des conditions dignes du tiers-monde.

Nous avons entendu l’histoire d’un couple qui travaille dans le secteur de l’automobile. Ce sont les parents de deux garçons et ils s’inquiètent de l’impact d’un nouvel ALENA et d’autres accords commerciaux sur leur avenir. Nous pensons à cette famille et à toutes les autres personnes frappées par cette incertitude et par les tarifs de Donald Trump. Nous sommes engagés à nous battre pour des accords commerciaux comme l’ALENA qui soient équitables et qui ne laissent pas tomber les travailleurs et les travailleuses.

Nous avons entendu l’histoire de Pat, une femme de 80 ans de Powell River, qui s'est retrouvée sans abri après avoir lutté contre une maladie mortelle. Ses proches faisaient tout ce qui était en leur pouvoir pour l’aider à payer les médicaments, la nourriture et d'autres produits essentiels. Ce dont elle avait toutefois vraiment besoin, c'était d'un logement qu’elle pourrait se payer avec sa maigre pension.

Nous avons entendu l’histoire d'une autre femme, Heather, qui ne peut plus se payer l’appartement modeste qu'elle partage avec sa mère handicapée. Elles cherchent désespérément un logement et craignent de se retrouver très bientôt à la rue.

Le NPD est déterminé à forcer les libéraux à aller au-delà des promesses vides et à prendre des mesures concrètes pour régler la crise du logement, afin que des personnes comme Pat, Heather et sa mère puissent se payer un logement.

Nous avons entendu l’histoire d’aîné.es en situation de vulnérabilité, comme Geraldine à Nanaimo, qui a du mal à joindre les deux bouts, maintenant que son Supplément de revenu garanti a été réduit de 250 $ par mois en raison de lois désuètes et inadéquates. Elle est pénalisée pour avoir retiré de l'argent de son propre REER, même si son revenu de l'an dernier était inférieur à 11 000 $, ce qui est bien en dessous du seuil de pauvreté.

Le NPD va se battre pour obtenir des changements simples de politiques, qui feront une énorme différence pour les aîné.es à faible revenu, afin qu'ils puissent prendre leur retraite dans la dignité.

Nous avons entendu l’histoire de personnes comme Jessie, mère monoparentale de l’Abitibi-Témiscamingue, qui se bat depuis des années avec l'Agence du revenu du Canada pour obtenir les prestations fiscales auxquelles elle a droit pour ses enfants. Depuis 2012, elle doit se débrouiller avec un salaire annuel de moins de 18 000 $ pour elle et ses trois enfants âgés de 10 ans, 8 ans et 1 an.

Il n’y a aucune raison pour que les gens ne reçoivent pas les services et les prestations dont ils ont besoin, et nous allons nous battre pour nous assurer que les choses arrivent.

Nous avons entendu l’histoire d’une mère dont le fils est dans l’armée. Il a un trouble de stress post-traumatique et attend depuis près d’un an que le ministère des Anciens combattants traite sa demande de remboursement de frais médicaux. Pour une raison ou une autre, sa demande traîne au bureau du ministère en Colombie-Britannique. Cet homme est suicidaire et il dit que sept autres personnes vivent la même situation que lui dans son unité. Il se sent abandonné et harcelé, et il pense que les fonctionnaires essaient de se débarrasser de lui avant qu’il puisse recevoir une pension.

Quand les député.es néo-démocrates vont retourner au Parlement, nous allons nous battre pour nous assurer que personne n’attende après des services et des prestations du ministère des Anciens combattants auxquels il a droit, et dont il a besoin.

Ce ne sont là que quelques-unes des nombreuses histoires que nous avons entendues au sujet des Canadiens et des Canadiennes qui attendent plus de leur gouvernement. Les gens ont besoin d’un gouvernement qui ne se contente pas de voler des idées du NPD juste pour en des promesses de campagne, mais qui met en place des solutions concrètes qui vont améliorer la qualité de vie des Canadiens et des Canadiennes. »