10 novembre 2017

Le NPD critique sévèrement la taxe des libéraux sur le cannabis médicinal

OTTAWA – Le porte-parole du NPD en matière de santé, Don Davies (Vancouver – Kingsway), a critiqué aujourd’hui la décision du gouvernement d’imposer une taxe d’accise sur le cannabis médicinal.

« La taxe des libéraux sur le cannabis médicinal est malencontreuse, injuste pour les patients, et dommageable pour la santé publique, a déploré M. Davies. Il s’agit là de mauvaises politiques publiques, tout simplement. »

Les médicaments d’ordonnance et les appareils médicaux indispensables sont exonérés d’impôts en vertu de la loi fédérale. Le fardeau des coûts relatifs au cannabis médicinal est amplifié par le fait que, contrairement aux médicaments d’ordonnance, le cannabis médicinal n’est ni exonéré de la taxe sur les produits et services (TPS) ni admissible à des remboursements de la plupart des régimes d’assurance, qu’ils soient publics ou privés.

Don Davies a affirmé que le cannabis médicinal devrait être traité comme tout autre médicament thérapeutique prescrit.

« Des patients sont actuellement forcés de dépenser des centaines ou des milliers de dollars par mois pour s’approvisionner suffisamment en cannabis, ou de choisir une option plus risquée, comme des opioïdes prescrits, puisque ces derniers sont exonérés d’impôts et couverts par des remboursements, a ajouté M. Davies. C’est pernicieux, et encore pire, illogique, étant donné que de plus en plus de données montrent que le cannabis peut jouer un rôle significatif pour régler la crise des opioïdes. »
« Les néo-démocrates utiliseront tous les outils à leur disposition pour dénoncer cette mauvaise décision, protéger les patients et mettre de l’avant des politiques avisées en matière de santé », a conclu Don Davies.