Le NPD demande au gouvernement du Canada d’appuyer les efforts de paix au Soudan du Sud

Le NPD est profondément préoccupé par la violence entre les forces gouvernementales et les groupes rebelles au Soudan du Sud et demande au gouvernement du Canada d’appuyer les efforts de paix.

« Plus de 1 000 personnes sont mortes et plus de 250 000 personnes ont dû quitter leur domicile. Il est urgent que la spirale de la violence prenne fin immédiatement et que les personnes déplacées reçoivent de l’aide, a déclaré le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar (Ottawa—Centre). Les efforts diplomatiques actuels sont essentiels afin de trouver une solution politique durable à ce conflit. »

La violence s’est intensifiée depuis le mois dernier en raison de cette dispute politique. Une équipe de l’Autorité intergouvernementale pour le développement est responsable des négociations qui ont lieu présentement en Éthiopie, mais le point de conflit demeure la libération des prisonniers politiques.

« Le gouvernement du Canada devrait s’assurer que les citoyens canadiens qui sont au Soudan du Sud ont accès à toute l’aide consulaire dont ils ont besoin et appuyer les négociations de cessez-le-feu, a affirmé la porte-parole du NPD en matière de développement international, Hélène Laverdière (Laurier—Sainte-Marie). Malheureusement, la récente décision du gouvernement de démanteler son groupe de travail au Soudan et les réductions dans l’aide accordée au Soudan réduisent l’influence du Canada dans la région. »