14 juin 2018

Le NPD demande aux libéraux d’éliminer maintenant les obstacles à la justice économique pour les femmes

OTTAWA – La porte-parole et la porte-parole adjointe du NPD en matière d’égalité des femmes, Sheila Malcolmson et Anne Minh-Thu Quach, ont pressé le gouvernement libéral d’adopter des mesures plus substantielles pour mettre fin à l’insécurité économique des femmes. En réponse au rapport du Comité permanent de la condition féminine déposé aujourd’hui, le NPD a présenté un rapport supplémentaire intitulé « Mesures pour améliorer la sécurité économique des femmes et éliminer les obstacles à la justice économique pour les femmes au Canada ».

« Presque toutes les personnes qui ont témoigné au Comité ont dit la même chose : nous devons agir dès maintenant pour nous attaquer aux obstacles économiques qui empêchent les femmes de progresser, a déclaré Mme Malcolmson. Un test clé pour le programme féministe du premier ministre Trudeau sera de voir s’il met en œuvre immédiatement les mesures concrètes proposées par le NPD pour veiller à ce que les femmes canadiennes ne sombrent pas davantage dans le travail précaire et la pauvreté. »

Le rapport du NPD présente des recommandations pour s’attaquer à la crise des services de garde, protéger les régimes de retraite, réformer l’assurance-emploi, et adopter des mesures législatives accompagnées de financement pour l’équité salariale.

« Le NPD lutte depuis toujours contre toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Les gouvernements libéraux et conservateurs successifs n’ont jamais agi et ils ont réduit les programmes sociaux, plutôt que de les améliorer, a ajouté Mme Quach. Nous devons agir maintenant et supprimer ces barrières pour les femmes d’aujourd’hui et pour les générations à venir! »
« Après plus de deux ans, la rhétorique féministe du gouvernement Trudeau n’est pas parvenue à s’attaquer aux problèmes systémiques qui nuisent à l’égalité des sexes, a ajouté Mme Malcolmson. Il est plus que temps de passer de la parole aux actes; les femmes en ont assez d’attendre! »