Le NPD demande la divulgation obligatoire des pénuries de médicaments

Le projet de loi C-523 permettrait au Canada de réduire les coûts et protégerait la santé publique

Les pénuries de médicaments constituent un problème majeur au Canada et coûtent très cher aux provinces. Une députée du NPD propose un projet de loi visant à remédier à la situation.

« Ce projet de loi permettrait aux professionnels de la santé de mieux planifier le traitement de leurs patients en cas de pénurie », a déclaré la députée du NPD, Djaouida Sellah (Saint-Bruno-Saint-Hubert).

« Nous ne pouvons pas nous permettre d’arrêter le traitement du jour au lendemain en raison d’une pénurie. Qu’il s’agisse de médicaments pour l’épilepsie, le cancer ou pour soulager la douleur, les professionnels de la santé doivent avoir le temps de planifier une transition sûre. »

De nombreux experts du domaine de la santé appuient l’initiative du NPD, dont le Collège des médecins de famille du Canada qui recommande au gouvernement de mettre en place un processus qui forcerait les sociétés pharmaceutiques à informer Santé Canada de toute pénurie de médicaments. Ils sont heureux de voir leurs recommandations au gouvernement fédéral dans le projet de loi C-523.

« Trop souvent, les traitements et la santé des Canadiens ont été mis en danger en raison d’une pénurie soudaine de médicaments, a déploré Mme Sellah. Malheureusement, le gouvernement fédéral n’a pas voulu exiger le signalement obligatoire des pénuries par l’industrie. Mon projet de loi corrigerait le tir. »