27 mai 2013

Le NPD déposera un amendement pour retirer Radio-Canada de C-60

L’indépendance du diffuseur public doit être protégée

OTTAWA — Ayant entendu les craintes des Canadiens, des regroupements de journalistes et de syndicats, de la société civile et de la direction de Radio-Canada qui estiment que le projet de loi C-60 porte atteinte à l’indépendance de Radio-Canada et contreviendrait à la Loi sur la radiodiffusion, le NPD déposera demain un amendement pour sortir le diffuseur public de ce controversé projet de loi.

«Le gouvernement fédéral nomme déjà les administrateurs de Radio-Canada et en détermine son budget annuel. C’est déjà beaucoup de contrôle sur un diffuseur public que l’on souhaite indépendant du pouvoir afin de préserver son rôle de chien de garde de la démocratie, a affirmé le porte-parole du NPD en matière de patrimoine, Pierre Nantel (Longueuil – Pierre-Boucher). Le projet de loi C-60 constitue une autre tentative du gouvernement de s’ingérer dans les affaires de Radio-Canada et nous ne pouvons pas laisser passer cela.»

Rappelons que C-60 permettrait au gouvernement de s’ingérer directement dans les négociations collectives des sociétés d’État, dont Radio-Canada et de pouvoir changer arbitrairement le salaire d’un travailleur qui n’est pas représenté par un syndicat.

«C’est problématique pour toutes les sociétés d’État, mais c’est particulièrement critique pour un diffuseur qui doit absolument rester indépendant du gouvernement. C’est à se demander ce que les conservateurs ont tant à craindre des journalistes de Radio-Canada. Qu’ont-ils à cacher? Pourquoi le gouvernement tient-il à dicter les conditions des travailleurs de l’information?», demande M. Nantel.

«S’il n’a rien à cacher, le gouvernement conservateur acceptera notre amendement pour protéger l’indépendance de Radio-Canada et respecter la Loi sur la radiodiffusion», a conclu M. Nantel.