9 septembre 2011

Le NPD donne le coup d’envoi de la course à la chefferie

Le Conseil fédéral du Parti établit les règles pour une course « dynamique et respectueuse »

OTTAWA - La prochaine ou le prochain chef du Nouveau Parti démocratique sera élu(e) à Toronto le 24 mars 2012.

Le Conseil fédéral du NPD a aujourd’hui déterminé les principes généraux de la course à la chefferie. Les règles ainsi établies représentent un équilibre entre la nécessité de faire progresser le Parti dans toutes les régions et celle d’avoir un ou une chef permanent(e) en poste le plus rapidement possible, selon la Secrétaire-Trésorière fédérale du Parti, Rebecca Blaikie.

« Les règles de la course à la chefferie permettront d’avoir un débat d’idées à la fois dynamique et respectueux. Elles représentent un juste équilibre entre la nécessité de donner le temps au Parti d’avancer et celle de s’assurer d’avoir une nouvelle chef ou un nouveau chef en poste le plus tôt possible », a affirmé Mme Blaikie.

Les règles de la course à la chefferie sont les suivantes :

  • La prochaine ou le prochain chef du Nouveau Parti démocratique sera sélectionné(e) lors du congrès pour la chefferie qui aura lieu à Toronto le 24 mars 2012.
  • Toutes les personnes membres du NPD en date du 18 février 2012 seront autorisées à voter. L’élection se tiendra sous la formule un membre, un vote. Le Conseil fédéral du NPD n’a pas jugé pertinent de revenir sur la décision du congrès du NPD de 2006 qui avait établi ce système d’un membre, un vote.
  • Chaque candidat à la chefferie devra payer des frais d’enregistrement de 15 000 dollars au Nouveau Parti démocratique.
  • Chaque candidat pourra dépenser un maximum de 500 000 dollars pour sa course à la chefferie.

Le Conseil fédéral a également décidé que le prochain congrès politique du NPD se tiendra en 2013 dans la province de Québec.

« Il y a eu un large consensus parmi les membres du conseil pour dire que cette course à la chefferie devra se tenir dans un esprit de respect et d’unité. Notre but commun est le même : continuer à travailler pour mériter la confiance des Canadiens, nous opposer aux conservateurs de Stephen Harper, et nous assurer que la prochaine chef ou le prochain chef du NPD soit élu(e) Premier ministre du Canada », a déclaré Mme Blaikie.