2012 02 07
Le NPD lance une tournée pancanadienne pour sauver le programme de sécurité de la vieillesse
Trois députés vont sillonner le pays pour entendre les citoyens

OTTAWA – Aujourd’hui, le NPD a annoncé le début d’une consultation avec les citoyens de partout au pays au sujet des changements prévus par les conservateurs au Programme de la Sécurité de la vieillesse.  Les députés comptent promouvoir les solutions pragmatiques mises de l'avant par le NPD afin d'assurer que toute modification au programme de la sécurité de la vieillesse assurera la pérennité de la SV tout en s'assurant que les aînés continuent d'avoir l'opportunité de prendre un retraite financièrement tout en sécurité.

Irene Mathyssen, la porte-parole pour les questions touchant les aînés, Lysane Blanchette-Lamothe, la porte-parole adjointe, et Wayne Marston, le porte-parole en matière de pensions, veulent savoir ce que pensent les Canadiens, jeunes et moins jeunes, de l’intention du gouvernement de restreindre l’aide accordée à nos citoyens les plus démunis.

« Les plus démunis, en particulier les femmes, feront les frais de tous changements considérés au programme de la sécurité de la vieillesse.  Les moins nantis seront les plus touchés!  Le gouvernement devrait avoir honte de s'attendre à ce que nos aînés les plus démunis assument ces coupures éventuelles.  Nous devrions tous, au contraire, mettre de l'avant des solutions qui permettront aux aînés de vivre dans la dignité et non de leur demander de faire le sacrifice d'accepter des coupures à la SV », a déclaré Mme Mathyssen.

Mme Blanchette-Lamothe a pour sa part souligné que les conservateurs sont en train d’hypothéquer l’avenir des générations futures, en leur faisant porter le poids de sa lutte au déficit. « Qu’est-ce qui attend les jeunes travailleurs lorsqu’ils atteindront l’âge de la retraite? D'opposer les aînés contre les futures générations d'aînés est malhonnête et injuste », a-t-elle déploré.

Quant à M. Martson, il a indiqué que « les Canadiens doivent savoir que le programme de la sécurité de la vieillesse est très viable et que, à long terme, les coûts de ce programme diminueront relativement à la croissance de l'économie.  Le directeur parlementaire du budget en convient d'ailleurs.  La seule crise à laquelle nous faisons face est celle manufacturée par le gouvernement avec ses allégations que la SV n'est pas viable afin de lui permettre de sabrer un programme qui ne lui plaît plus. »

Cette consultation procurera au Nouveau Parti Démocratique des arguments solides afin de s’opposer à toute réforme malavisée des pensions de vieillesse en plus de donner une voix aux parties concernées.

 

Ensemble, nous avons su démontrer tout ce que les néo-démocrates peuvent accomplir.

Prenez part à cette initiative, devenez membre dès aujourd'hui.