2012 02 15
Le NPD presse le gouvernement de maintenir son appui à l’industrie aérospatiale
Les conservateurs doivent maintenir le financement de la R&D pour cette industrie qui emploie des dizaines de milliers de Canadiens

OTTAWA –  À l’approche du budget fédéral minceur des conservateurs, la chef du NPD, Nycole Turmel, exhorte le gouvernement à épargner les programmes d’aide à la recherche  et au développement (R & D) sur lesquels compte l’industrie aérospatiale canadienne.

La chef de l’opposition officielle a assuré que le NPD allait se battre afin que l’industrie, qui génère des dizaines de milliers d’emplois, principalement au Québec, ne soit pas affectée par les compressions inconsidérées et les mauvais choix des conservateurs.

« L’industrie aérospatiale emploie 40 000 personnes au Québec. Son chiffre d’affaires atteint 12 milliards $ par an, ce qui en fait la cinquième au monde. L’industrie exporte pas moins de 80 pour cent de sa production et génère une énorme richesse pour le pays. Cette industrie profitable doit être protégée », a affirmé Mme Turmel.

La chef de l’opposition a assuré qu’elle ne laisserait pas les conservateurs mettre la hache dans les programmes de R & D aveuglément. Elle appuie aussi les demandes de l’industrie qui souhaite obtenir davantage de financement pour les programmes d’appui à la R & D.

« Le bilan économique désastreux des conservateurs ne les autorise pas à couper dans des industries comme celle de l’aérospatiale qui connaît un succès retentissant. Nous ne les laisserons pas faire », a ajouté la porte-parole pour les sciences et la technologie, Hélène LeBlanc.

Ensemble, nous avons su démontrer tout ce que les néo-démocrates peuvent accomplir.

Prenez part à cette initiative, devenez membre dès aujourd'hui.