29 août 2015

Le NPD presse Stephen Harper d’obtenir la libération de Mohamed Fahmy

Le porte-parole du NPD en matière d’affaires étrangères, Paul Dewar, a fait la déclaration suivante à la suite de la condamnation de Mohamed Fahmy :

« M. Harper doit mettre ses manœuvres électoralistes de côté et communiquer directement avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sisi au nom du journaliste canadien Mohamed Fahmy afin d’obtenir la garantie que M. Fahmy sera gracié et qu’il pourra revenir immédiatement au Canada.

M. Fahmy n’aurait jamais dû être condamné et emprisonné en Égypte simplement pour avoir fait son travail de journaliste. Alors que d’autres ressortissants étrangers ont été libérés et renvoyés dans leur pays d’origine, M. Fahmy s’est vu imposer une peine de trois ans de prison.

Le NPD a demandé à maintes reprises au premier ministre d’intervenir personnellement dans cette affaire. Malheureusement, les conservateurs refusent de dévoiler le moment et la teneur de leur discussions avec le gouvernement égyptien. N’oublions pas que le gouvernement conservateur a refusé pendant des mois de reconnaître sa responsabilité de donner un passeport à M. Fahmy.

Le gouvernement canadien doit prendre toutes les mesures nécessaires afin d’obtenir la gràce, la libération et le retour immédiat de M. Fahmy au Canada. »