14 juillet 2017

Le NPD réclame une enquête immédiate sur les allégations de discrimination endémique au SCRS

La déclaration suivante a été émise par Matthew Dubé, porte-parole du NPD en matière de sécurité publique :

« Les reportages sur la discrimination persistante envers des employés musulmans, gais et noirs par des superviseurs du Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) sont tellement troublants qu’ils commandent une action immédiate de la part du gouvernement libéral. Ces allégations choquantes de harcèlement constant — nourri par des idées de racisme, d’homophobie et d’islamophobie — suggèrent la présence d’une intolérance profondément ancrée à l’intérieur même du SCRS.

Un tel traitement serait totalement inacceptable dans n’importe quel lieu de travail au Canada, mais cela constitue ici des préoccupations potentielles quant à la sécurité nationale du Canada, puisque les personnes accusées agissent comme superviseurs au sein de notre agence la plus puissante et la plus secrète. Avec ses pouvoirs accrus et son imputabilité limitée, le SCRS doit accomplir ses tâches avec le plus grand professionnalisme. Ce genre de comportement ne peut pas être toléré, et si après enquête ces allégations s’avèrent fondées, il faudra agir rapidement et sévèrement à l’endroit de toutes les personnes responsables.

Je demande au ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale, de déclencher immédiatement une enquête exhaustive et crédible sur les allégations de discrimination endémique et persistante à l’intérieur du SCRS et sur les conséquences que cela entraîne sur les conditions de travail des employés et sur la qualité du travail produit.

Nous devons nous dresser contre la haine, où qu’elle soit. »