Le NPD rendra les frais de scolarités postsecondaires plus abordables

Thomas Mulcair va réduire les taux d’intérêt sur les prêts et accroître le nombre de bourses offertes au niveau fédéral

Les candidats néo-démocrates Claire Card (Saskatoon—University), Sheri Benson (Saskatoon-Ouest) et Scott Bell (Saskatoon—Grasswood) ont aujourd’hui dévoilé le plan du NPD pour rendre les frais de scolarité des universités et des collèges plus abordables pour les étudiants et leurs familles.

« Chaque année, un demi-million de Canadiens reçoivent un prêt d’étude du fédéral, a souligné Mme Card. Depuis l’arrivée au pouvoir de Stephen Harper, l’endettement étudiant a bondi de 30 %. En moyenne, les étudiants ont des dettes dépassant 26 000 $ à l’obtention de leur diplôme, au moment même où ils tentent d’entreprendre leur carrière et parfois de fonder une famille. »

« Faute d’avoir su rendre les frais de scolarité plus abordables, le gouvernement conservateur a dû radier 838 millions $ en prêts étudiants non recouvrables, a déploré M. Bell. Cela représente des dizaines de milliers de cas au cours des quatre dernières années seulement. Pendant ce temps, les frais de scolarité atteignent des niveaux record dans les collèges et universités. »

Pour remédier à cette situation, un gouvernement du NPD va :

  • investir 250 millions $ de plus sur quatre ans dans les bourses fédérales versées aux étudiants, et particulièrement à ceux qui en ont le plus besoin, créant ainsi tout près de 50 000 nouvelles bourses;
  • réduire progressivement les taux d’intérêt sur les prêts fédéraux consentis aux étudiants afin de les éliminer complètement au bout de sept ans, permettant ainsi aux étudiants qui contractent des prêts fédéraux d’économiser 4 000 $ en moyenne;
  • collaborer avec les provinces et territoires pour rendre l’éducation postsecondaire plus abordable, accessible et inclusive.
  • « Le NPD est le seul parti qui a un plan pour s’attaquer à la crise de l’endettement postsecondaire, a déclaré Mme Benson. Tous ceux qui ont contracté un prêt étudiant auprès du fédéral vont profiter de notre plan. En 2019, les taux d’intérêt sur ces prêts seront déjà réduits de moitié. »