7 mai 2015

Le NPD veut annuler la taxe sur les femmes

Le NPD utilisera demain sa journée d’opposition pour demander aux conservateurs de mettre fin à une taxe injuste pour les femmes en acceptant d’exempter les produits hygiéniques féminins de la taxe de vente fédérale.

« Cette discrimination coûte aux femmes plus de 36 millions $ par année, a déclaré la députée néo-démocrate Irene Mathyssen (London—Fanshawe). Ça n’a aucun sens de demander aux femmes de payer des taxes sur les tampons, alors qu’il existe des exemptions pour des produits non essentiels comme les gâteaux de mariage et les cerises à cocktail. »

En vertu de la Loi sur la taxe d’accise, le gouvernement fédéral collecte des millions de dollars par année en taxes sur ce type de produits. Les produits considérés comme essentiels à la vie quotidienne sont pourtant exemptés, mais pas les produits « de luxe ».

« Ce n’est pas un luxe pour les femmes et les filles de s’acheter des produits d’hygiène menstruelle, a déclaré la porte-parole du NPD en matière de condition féminine, Mylène Freeman (Argenteuil—Papineau—Mirabel). Nous demandons aux conservateurs d’éliminer la taxe sur ces produits. »

« Plus de 72 000 Canadiens sont d’accord pour dire que la taxe sur ces produits est un fardeau de plus pour les foyers canadiens et qu’elle discrimine les femmes qui ont des menstruations, un groupe déjà aux prises avec des fardeaux financiers disproportionnés, a ajouté Jill Piebiak, de l’organisme Canadian Menstruators.

La motion se lit comme suit :

« Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait exempter les produits hygiéniques féminins de la TPS. »