25 mai 2015

Le NPD veut interdire les microbilles de plastique

Deux mois après l’adoption unanime d’une motion du NPD pour interdire les microbilles de plastique, un geste concret du gouvernement fédéral pour protéger les lacs et rivières de cette pollution se fait toujours attendre.

« C’est bien beau des promesses, mais nous en avons assez des paroles en l’air des conservateurs, a déclaré la porte-parole du NPD en matière d’environnement Megan Leslie (Halifax). Les conservateurs ont promis de s’attaquer à ce problème de pollution, mais n’ont toujours pas proposé de mesures concrètes afin d’aller de l’avant et respecter la volonté unanime de la Chambre. »

Les microbilles sont de minuscules billes de plastique qui se trouvent dans des produits de consommation comme les nettoyants faciaux, les gels de douche et les dentifrices. On en trouve en grande concentration dans les Grands Lacs, particulièrement en aval des grands centres urbains, ainsi que dans les sédiments du fleuve Saint-Laurent. Bien que les conservateurs aient promis d’agir pour traiter ce problème de pollution, rien n’a été fait à ce jour.

Les citoyens veulent voir leur gouvernement bouger sur le dossier. Une pétition citoyenne sur Change.org a recueilli plus de 40 000 signatures en quelques mois seulement.

« On sent un réel besoin d’agir. Pour le bien de notre environnement et de notre santé, le Canada doit faire comme d’autres pays et éliminer les microbilles de nos produits de consommation courante », a ajouté le porte-parole du NPD pour les Grands Lacs, Brian Masse (Windsor Ouest).

La pétition du NPD pour protéger nos cours d’eau et notre faune des effets nocifs des microbilles est accessible en ligne : http://www.npd.ca/eliminer-microbilles