2012 02 08
Les compressions à la garde côtière nuiront aux canadiens

OTTAWA – Aujourd’hui, le NPD s’est joint au syndicat des officiers de communications maritimes de la Garde côtière canadienne pour dénoncer les compressions budgétaires qui pourraient mettre en péril la vie des pêcheurs et des autres marins, de même que le milieu océanique.

« Nous demandons au ministre de Pêches et Océans de cesser de jouer avec la vie des gens », a déclaré Fin Donnelly, le porte-parole du NPD en matière de pêches et océans. « Le gouvernement devrait immédiatement revenir sur sa décision d’éliminer des effectifs de la Garde côtière et de fermer des centres de recherche et de sauvetage maritimes. Ces compressions menacent la vie de pêcheurs et d’autres marins, en plus de mettre en péril l’écosystème marin », a ajouté M. Donnelly.

Martin Grégoire, le président de la section locale 2182 du syndicat des Travailleurs canadiens de l’automobile (TCA), représente le personnel de la Garde côtière des 22 centres de Services de communications et de trafic maritimes (SCTM) à travers le Canada. Les centres subissent actuellement des compressions d’effectifs et la fermeture du centre de SCTM d’Inuvik est prévue pour 2012.

« En termes d’économies pour le gouvernement, ces réductions ne sont que de la petite monnaie », a pour sa part affirmé M. Grégoire. « Le gouvernement met des vies en danger pour extirper quelques dollars de la Garde côtière. C’est inacceptable. »

L’année dernière, les conservateurs avaient également annoncé la fermeture de deux centres de recherche et de sauvetage maritimes situés à Québec et à St. John’s. 

« Ces compressions rendent plus difficile le travail de la Garde Côtière en prévention des déversements de pétrole en mer », a quant à lui dénoncé Philip Toone, porte-parole adjoint du NPD en matière de pêches et océans. « Un seul accident pétrolier anéantirait toutes les économies que le gouvernement espère faire avec ces compressions budgétaires. »

Le NPD et le syndicat des TCA ont également fait l’annonce du lancement d’une pétition pancanadienne demandant au gouvernement conservateur de renoncer aux compressions budgétaires au sein de la Garde côtière et à la fermeture du centre de SCTM d’Inuvik et des deux centres de recherche et de sauvetage maritimes.

La pétition, disponible sur le site internet du député Philip Toone (www.philiptoone.ca) sera présentée devant la Chambre des communes au cours des prochains mois.

Ensemble, nous avons su démontrer tout ce que les néo-démocrates peuvent accomplir.

Prenez part à cette initiative, devenez membre dès aujourd'hui.