Les conservateurs accusés d’avoir enfreint la loi pour camoufler le coût de la guerre en Irak

Aujourd’hui, le directeur parlementaire du budget a publié des estimations selon lesquelles les coûts différentiels de la guerre en Irak seraient supérieurs à un quart de milliard de dollars pour un an, soulignant que les coûts totaux de la mission pourraient être six fois plus importants.

Mais encore, le rapport révèle que le gouvernement avait refusé de fournir au DPB des estimations de coûts internes, des renseignements au sujet des missions aériennes, des horaires de vols à jour ou les coûts réels. Selon le DPB, « plusieurs de ces refus semblent violer les obligation juridiques du Ministère prévues à la Loi sur le Parlement du Canada ».

« Depuis le début, les conservateurs refusent de dire la vérité aux Canadiens quant aux coûts de la mission en Irak. Il est maintenant évident qu’ils ont même enfreint la loi en empêchant le DPB d’avoir accès à des renseignements clés, a déclaré la porte-parole adjointe du NPD en matière de défense, Élaine Michaud (Portneuf–Jacques-Cartier). Les Canadiens ne peuvent simplement pas faire confiance aux conservateurs : ils ne sont pas honnêtes quant à cette opération coûteuse. »

Le rapport du DPB a été déposé en réponse à la demande du porte-parole du NPD en matière de défense nationale, Jack Harris (St. John’s Est). Depuis des mois, les conservateurs refusent de fournir des estimations publiques de coûts pour la mission irakienne, même après avoir reçu les estimations de la DN. Le rapport du DPB d’aujourd’hui vient fournir des estimations de coûts additionnels de cette guerre sur un horizon à court terme, soulignant par ailleurs que les coûts de la mission en Libye avaient été six fois plus importants que ses coûts différentiels.

« Les conservateurs entraînent le Canada dans une guerre interminable sans présenter de plan crédible pour aider les victimes de l’ÉI, a dénoncé la porte-parole adjointe du NPD en matière d’affaires étrangères, Hélène Laverdière (Laurier–Ste-Marie). Les conservateurs dépensent des centaines de millions de dollars d’argent des contribuables dans cette mission de combat plus ou moins définie, alors que nous devrions plutôt nous concentrer sur l’amélioration de l’aide aux victimes de la tragédie humanitaire qui se déroule en Syrie et en Irak. »