Les conservateurs votent contre le bilinguisme à la Cour suprême

Le député Yvon Godin (Acadie-Bathurst) a émis la déclaration suivante à la suite du rejet de son projet de loi sur le bilinguisme comme critère de sélection des futurs juges à la Cour suprême

«Le Parlement avait une occasion en or aujourd’hui de faire du bilinguisme un critère obligatoire de sélection des futurs juges de la Cour suprême du Canada. Ce faisant, les députés auraient pu garantir aux Canadiens la possibilité d’être entendus par la Cour suprême dans la langue officielle de leur choix, une condition nécessaire pour que la plus haute cour du pays soit équitable.

Malheureusement, comme c’est trop souvent le cas sous Stephen Harper, les députés conservateurs ont préféré suivre aveuglément les ordres du Bureau du premier ministre plutôt que de défendre les intérêts de leurs citoyens.

Je suis particulièrement déçu de voir que certains députés conservateurs représentant des communautés francophones aient refusé d’appuyer ce projet de loi, notamment Shelly Glover, Maxime Bernier, Jacques Gourde, Steven Blaney, Denis Lebel et Bernard Valcourt.

Malgré ce revers, j’entends continuer ce combat afin qu’un jour, la Cour suprême soit véritablement bilingue. Il en va de l’égalité d’accès à la justice.»