16 août 2018

Les libéraux continuent le harcèlement politique de Stephen Harper à l’égard des organismes de bienfaisance

OTTAWA – La NPD critique vertement les libéraux pour ne pas avoir respecté un autre engagement. Cette fois, il s’agit de la promesse qu’ils avaient fait de mettre fin au harcèlement politique à l’égard des organismes de bienfaisance qui a commencé sous les conservateurs de Stephen. Mercredi, le gouvernement libéral a choisi de porter en appel une décision judiciaire qui exempte ces organismes de bienfaisance.

« Les organismes de bienfaisance partout au Canada font un travail extraordinaire dans nos communautés en venant en aide aux personnes moins favorisées, mais ils font l’objet d’une chasse aux sorcières politique. Cette décision prise par les libéraux est une trahison pour ceux et celles qui ont voté pour le changement en 2015 », a déclaré le porte-parole du NPD en matière de Finances, Peter Julian.

En 2012, Stephen Harper a utilisé l’Agence du revenu du Canada pour lancer une campagne de vérifications à l’égard des organismes de bienfaisance qu’il jugeait trop impliqué dans le travail politique. Au mois de juillet cette année, la Cour supérieure de l’Ontario a statué que les restrictions concernant les organismes de bienfaisance vont à l’encontre de la Charte des droits et libertés. Les libéraux ont décidé de porter cette décision en appel devant la Cour suprême.

« Les libéraux ont promis de mettre fin aux attaques de Stephen Harper à l’égard des organismes de bienfaisance, mais trois ans plus tard, ils utilisent l’argent des contribuables pour se battre en cour contre ces groupes de lutte contre la pauvreté», a ajouté Peter Julian