14 décembre 2017

Les Libéraux doivent maintenir la neutralité du net, selon le NPD

OTTAWA – Aujourd’hui, la Commission fédérale des communications des États-Unis a voté pour l’abrogation de l’Open Internet Order de 2015, qui mettait en place des protections pour les consommateurs à l’égard de la neutralité du Net. Le NPD demande au gouvernement libéral de s’engager à maintenir la neutralité du Net et à dire non aux changements dans les négociations commerciales avec les États-Unis.

« Même s’il s’agit d’une décision prise par les États-Unis, il est très probable qu’elle concernera les Canadiens. De nombreux sites parmi les favoris des Canadiens pourraient être touchés par cette décision, particulièrement s’ils sont forcés de payer pour s’assurer que leur contenu n’est pas jugulé par de grandes compagnies, a expliqué le porte-parole du NPD en matière d’innovation, Brian Masse. La neutralité du Net favorise aussi la concurrence entre les entreprises. Si les libéraux ne s’engagent pas à la maintenir, cela pourrait empêcher des internautes de se faire concurrence et de matérialiser leurs idées sous forme d’entreprises ou de produits offerts aux Canadiens. »

Tous les partis du Canada ont soutenu la neutralité du Net, mais la ministre du Patrimoine canadien a annoncé une révision imminente de la Loi sur les télécommunications et de la Loi sur la radiodiffusion, ce qui pourrait ouvrir un débat sur la neutralité du Net. Les libéraux doivent s’engager à maintenir cette dernière.

« Le NPD demeure engagé à s’assurer qu'Internet demeure un terrain de jeu égal, a ajouté le porte-parole du NPD en matière de sécurité publique, Matthew Dubé. Il nous faut une garantie du gouvernement libéral : il doit non seulement maintenir la neutralité du Net, mais aussi refuser d’envisager des changements durant des échanges commerciaux ou d’autres négociations bilatérales avec les États-Unis. »