20 décembre 2017

Les libéraux font attendre encore deux ans les anciens combattants pour le soutien qu’ils méritent

OTTAWA – Deux ans après que les libéraux de Justin Trudeau aient pris l’engagement de fournir une pension à vie aux anciens combattants, le gouvernement libéral a annoncé aujourd’hui que les anciens combattants blessés devraient attendre presque deux ans de plus avant de recevoir de « nouvelles » prestations. Le plan des libéraux remplace et remanie les pensions existantes; on ne sait pas au juste pour le moment s’il y a de l’argent frais pour les anciens combattants handicapés.

« C’est extrêmement décevant. Non seulement les libéraux ont-ils laissé tomber les anciens combattants, mais en plus ils ont choisi de passer subrepticement cette annonce pendant la période des Fêtes, de toute évidence pour la soustraire à l’examen du Parlement, a déclaré la porte-parole du NPD pour les anciens combattants, Irene Mathyssen. À cette période de l’année, les gens célèbrent avec leur famille, et plutôt que d’honorer leur promesse faite aux anciens combattants, les libéraux leur offrent une autre rebuffade et encore plus de déception. »

Le NPD est d’avis que ces changements sont bien loin de ce que les libéraux avaient promis aux anciens combattants et qu’ils laisseront encore plusieurs d’entre eux dépourvus. En ajoutant cela aux longues périodes d’attente pour les anciens combattants qui présentent des demandes de prestations, on en conclut qu’en plus d’être lésés, les anciens combattants sont confrontés à des délais d’une longueur inacceptable pour recevoir leurs prestations.

« Il est inacceptable de devoir attendre plus de quatre mois pour une pension, et avec cette annonce, on en rajoute à un système défaillant, ce qui laisse les anciens combattants et leur famille dans une situation de vulnérabilité, a renchéri Mme Mathyssen. Ces hommes et ces femmes qui ont servi dans les Forces canadiennes ont tout sacrifié pour le Canada, alors ils et elles méritent le plus grand respect. Mais encore une fois, les libéraux – tout comme le gouvernement conservateur précédent – manquent à notre obligation sacrée envers les anciens combattants. »