LES PIRES BASSESSES POLITIQUES DE 2014 – Nº 7 : Morceaux de charbon pour les ministres conservateurs

En 2014, nous avons eu un gouvernement conservateur éclaboussé par les scandales, déconnecté de la réalité des Canadiens et uniquement préoccupé par les séances photo et ses propres intérêts partisans. Pendant ce temps, les libéraux de Justin Trudeau n’ont pas été en mesure de demander des comptes aux conservateurs et après deux ans, on ne connaît toujours pas leur opinion sur les enjeux importants.

Voici notre liste des pires bassesses politiques de l’année 2014. Vous y trouverez les scandales et les preuves d’incompétence des conservateurs de cette année… BASSESSE Nº 7 : Morceaux de charbon pour les ministres conservateurs

Trois ministres conservateurs se sont tout particulièrement démarqués cette année et ont prouvé qu’ils méritent une place sur la liste des vilains garnements du père Noël :

Julian Fantino :

  • A annoncé 200 millions $ sur 6 ans en financement pour les services de santé mentale aux anciens combattants, pour ensuite admettre que c’était en fait sur 50

  • ans.

  • Lorsqu’interrogé sur son incapacité à améliorer la vie des anciens combattants et sur les lacunes soulevées par le vérificateur général, il a répondu : « J’ai assisté à une cérémonie de commémoration très émouvante en Italie. »
  • Les appels à sa démission sont si nombreux que le Cabinet du premier ministre a dû déployer un de ses cadres supérieurs pour mettre en tutelle le bureau du ministre Fantino
  • Leona Aglukkaq :

  • Selon APTN, elle aurait demandé une lettre d’excuses au maire suppléant de Rankin Inlet après que celui-ci eut dénoncé que des gens de sa circonscription mangeaient à même un dépotoir.
  • Elle a crié « Ce n’est pas vrai! » à la Chambre des communes quand le NPD a demandé pourquoi des personnes dans sa circonscription s’approvisionnaient à même le dépotoir de la ville.
  • Lorsqu’interrogée sur ce qu’elle ferait pour aider les gens de Rankin Inlet, elle s’est contentée de lire le journal.
  • Gerry Ritz :

  • Il semblerait qu’il planifie « vendre » la Commission canadienne du blé pour 0 $.
  • Il a décidé de garder secrète toute l’information concernant la vente de la Commission canadienne du blé.
  • Il n’a toujours pas su garantir le transport ferroviaire des céréales de l’Ouest ni obliger les sociétés ferroviaires à rendre des comptes. Mais le comble, c’est qu’il a réduit la quantité de blé que les sociétés ferroviaires sont obligées de transporter.
  • Nous nous en voudrions d’oublier Chris Alexander et ses réponses insensibles concernant ses promesses brisées et ses mensonges envers les réfugiés syriens. Et ça, c’est sans compter ses attaques contre ceux qui veulent faire annuler ses compressions cruelles dans les services de soins de santé destinés aux demandeurs de statut de réfugié qui arrivent au Canada.

    Les Canadiens méritent mieux. Après 9 ans sous la gouverne des conservateurs, les Canadiens ne peuvent pas se permettre d’attendre que Justin Trudeau soit prêt.

    Vous pouvez faire confiance aux néo-démocrates de Thomas Mulcair pour obliger les conservateurs à rendre des comptes, tout en aidant et en proposant des solutions concrètes pour les familles.