LES PIRES BASSESSES POLITIQUES DE 2014 – Nº1 : Avec les conservateurs, les Canadiens n’en ont pas pour leur argent!

En 2014, nous avons eu un gouvernement conservateur éclaboussé par les scandales, déconnecté de la réalité des Canadiens et uniquement préoccupé par les séances photo et ses propres intérêts partisans. Pendant ce temps, les libéraux de Justin Trudeau n’ont pas été en mesure de demander des comptes aux conservateurs et après deux ans, on ne connaît toujours pas leur opinion sur les enjeux importants.

Voici notre liste des pires bassesses politiques de l’année 2014. Vous y trouverez les scandales et les preuves d’incompétence des conservateurs de cette année… BASSESSE Nº 1 : Avec les conservateurs, les Canadiens n’en ont pas pour leur argent!

Depuis leur arrivée au pouvoir, les conservateurs ont entrepris de démanteler plusieurs des services et programmes qui tiennent tant aux Canadiens.

Pensons notamment   :

  • À l’élimination graduelle du service  de livraison postal à domicile… tout en augmentant considérablement les tarifs postaux;
  • À la hausse de l’âge de la retraite de 65 à 67 ans, qui appauvrira encore plus nos aînés;
  • À la réduction de moitié des bulletins de nouvelles locales de Radio-Canada/CBC dans certaines régions;
  • Aux postes non comblés au Tribunal de la sécurité sociale, qui croule sous 15 000 dossiers de Canadiens handicapés ou sans emploi qui attendent que leur appel soit entendu;
  • Aux mises à pied au ministère de l’Emploi – rappelons que 1 employé sur 5 a été congédié depuis 2010! — et qui font en sorte que les délais de traitement des demandes d’assurance-emploi ont considérablement augmentées;
  • À la réduction des services pour nos anciens combattants — 9 bureaux régionaux fermés, 900 spécialistes du traitement des dossiers mis à pied et; 1 milliard de dollars « économisés » sur le dos de nos vétérans.
  • À la réduction du nombre d’inspecteurs chargés d’assurer la sécurité ferroviaire et la sécurité alimentaire des Canadiens;
  • À la volonté des conservateurs d’imposer un péage sur le pont Champlain.
  • Rien ne justifie ces compressions budgétaires irresponsables qui appauvrissent les Canadiens. D’autant plus que les conservateurs ont fait de mauvais choix budgétaires tels le refus de s’attaquer aux paradis fiscaux, le gaspillage de 750 millions de dollars en publicités gouvernementales, la mauvaise planification des achats militaires, etc.

    Après 9 ans sous la gouverne des conservateurs, les Canadiens ne peuvent pas se permettre d’attendre que Justin Trudeau soit prêt. Les Canadiens méritent mieux.

    Vous pouvez faire confiance aux néo-démocrates de Thomas Mulcair pour obliger les conservateurs à rendre des comptes, tout en aidant et en proposant des solutions concrètes pour les familles.