30 décembre 2014

LES PIRES BASSESSES POLITIQUES DE 2014 – Nº2 : Le mauvais traitement des anciens combattants par les conservateurs

En 2014, nous avons eu un gouvernement conservateur éclaboussé par les scandales, déconnecté de la réalité des Canadiens et uniquement préoccupé par les séances photo et ses propres intérêts partisans. Pendant ce temps, les libéraux de Justin Trudeau n’ont pas été en mesure de demander des comptes aux conservateurs et après deux ans, on ne connait toujours pas leur opinion sur les enjeux importants.

Voici notre liste des pires bassesses politiques de l’année 2014. Vous y trouverez les scandales et les preuves d’incompétence des conservateurs de cette année… BASSESSE Nº 2 : Le mauvais traitement des anciens combattants par les conservateurs

Nous nous souvenons tous de la fois où Julian Fantino a refusé de participer à une réunion avec des anciens combattants. Nous sommes sûrs que les Canadiens ne pensaient pas que la situation pouvait empirer. Or, le mauvais traitement des anciens combattants par les conservateurs n’a jamais été aussi mauvais qu’en 2014 :

  • Alors qu’une crise en matière de santé mentale affecte durement les membres des forces armées et les vétérans, Julian Fantino a fermé 9 bureaux régionaux et congédié des centaines de travailleurs dans les services de première ligne, obligeant ainsi les vétérans à devoir réaliser d’importants déplacements ou appeler le numéro 1-800 pour obtenir des services;
  • Depuis 2009, le personnel du ministère - dont la plupart aidaient les vétérans à avoir accès aux prestations d’invalidité, de maladie et de retraite - a été réduit de presqu’un quart;
  • Alors que 1,13 milliard $ du financement consacré aux anciens combattants n’a pas été utilisé, Julian Fantino a offert d’importantes primes à ses hauts fonctionnaires;
  • Alors qu’il essayait de détourner l’attention du public des révélations du vérificateur général selon lesquelles les anciens combattants canadiens n’ont pas un accès adéquat aux services de santé mentale, Julian Fantino a annoncé un financement de 200 millions $ sur six ans. Or, voilà le hic : il s’agit en fait d’un financement étalé sur 50 ans;
  • Même s’il reste de l’argent non dépensé dans le budget d’Anciens Combattants Canada, un quart des anciens combattants qui ont présenté des demandes de prestations en santé mentale entre 2006 et 2014 ont obtenu un refus.

Et les conservateurs osent se lever en Chambre et affirmer qu'ils n'ont pas à s'excuser pour avoir agi de la sorte…

Après avoir passé 9 ans sous la gouverne des conservateurs, les Canadiens ne peuvent pas se permettre d’attendre que Justin Trudeau soit prêt. Les Canadiens méritent mieux.

Vous pouvez faire confiance aux néo-démocrates de Thomas Mulcair pour obliger les conservateurs à rendre des comptes, tout en aidant et en proposant des solutions concrètes pour les familles.