13 mars 2018

Lettre du NPD à M. Morneau : la population et l’industrie ont besoin d’un plan sur les potentiels tarifs douaniers

OTTAWA – Alors que le premier ministre continue de déclarer que les milliers de travailleurs et de travailleuses du secteur de l’acier et de l’aluminium peuvent compter sur les libéraux, les néo-démocrates appellent le gouvernement à passer véritablement à l’action. Il doit renforcer notre système de recours commerciaux et mettre en place de véritables solutions. Tracey Ramsey (Essex), porte-parole en matière de commerce international, et Peter Julian (New Westminster–Burnaby), porte-parole en matière de finances, ont envoyé une lettre au ministre des Finances, Bill Morneau, au sujet des potentiels tarifs douaniers sur les importations d’acier et d’aluminium canadiens par les États-Unis. Bien que l’imposition de ces tarifs ait été repoussée à une date ultérieure, il est évident qu’ils seront utilisés comme monnaie d’échange dans le cadre des négociations sur le renouvellement de l’ALENA. Ils pourraient encore être appliqués à l’avenir. Il incombe au gouvernement du Canada de se préparer à ces actions sans tarder.

« Le Canada doit renforcer son système de recours commerciaux et avoir le courage de changer nos politiques pour qu’elles puissent nous défendre contre le dumping de l’acier pratiqué par d’autres pays, a dit Mme Ramsey. Je m’inquiète particulièrement des conséquences des menaces proférées constamment par Donald Trump relativement aux tarifs élevés et destructeurs, utilisés comme outil de manipulation dans le cadre des négociations en cours sur l’ALENA. Le Canada n’a pas de temps à perdre; nous devons agir dès maintenant pour protéger notre secteur de l’acier et de l’aluminium. Et il ne faut pas tenir pour acquis que nos relations traditionnellement positives vont nous épargner d’attaques futures. »

La semaine dernière, les néo-démocrates ont indiqué clairement qu’ils soutenaient le gouvernement du Canada afin de montrer avec force notre opposition à la décision 232 qui s’attaque à deux industries intérieures : l’acier (qui emploie 22 000 personnes directement et 100 000 personnes indirectement), et l’aluminium (qui emploie 8 300 personnes directement et 20 000 personnes indirectement). Ces secteurs industriels cruciaux créent de la stabilité dans des communautés partout au Canada. Il est temps de mieux nous préparer à un avenir potentiellement volatil.

« En prévision de la mise en œuvre de mesures frontalières sur l’acier étranger, le gouvernement Trudeau doit avoir une politique précise et définitive pour composer avec le détournement de l’acier, a ajouté M. Julian. Cette politique doit informer les Canadiens et les Canadiennes de la manière dont les libéraux prendront des mesures adaptées pour protéger leurs emplois. »

Depuis bien plus d’un an, et une fois de plus dans leur lettre à M. Morneau, les néo-démocrates demandent au gouvernement d’avoir le courage de s’attaquer aux actions de dumping qui nuisent aux industries de l’acier, et qui affectent directement les travailleurs et travailleuses. Le NPD a aussi appelé le gouvernement à protéger les travailleurs et travailleuses, en augmentant le financement pour nous défendre contre le dumping, en s’assurant que des programmes soient offerts aux travailleuses et aux travailleurs touchés par cette mesure protectionniste, en créant un espace pour que les syndicats puissent participer pleinement au système de recours commerciaux, et en amorçant des discussions pour utiliser les mesures de sauvegarde ciblées en vertu de la Loi sur le tarif des douanes.