22 janvier 2018

Négociations sur l’ALENA : les libéraux tardent à faire preuve de transparence

OTTAWA – La porte-parole du NPD en matière de commerce international, Tracey Ramsey, demande une fois de plus à la ministre Freeland de se montrer ouverte et transparente avec les Canadiens et Canadiennes, pour la sixième ronde de négociations sur l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) qui débute à Montréal. Mme Ramsey a déposé une motion au Comité permanent du commerce international pour inviter la ministre à faire connaître les plans d’urgence du gouvernement si le président Trump décidait de se retirer des discussions et de l’accord de libre-échange.

« Les libéraux continuent de promettre de la transparence au sujet de toutes les ententes commerciales, mais la population attend toujours de voir cette promesse se réaliser. Bon nombre de nos entreprises et de nos travailleurs se fient à des relations commerciales stables avec les États-Unis et le Mexique, et ils sont très inquiets, a déclaré Mme Ramsey. Pour ajouter à leurs préoccupations, le gouvernement leur envoie des messages contradictoires. La ministre Freeland a dit que son gouvernement travaillait sur un “Plan B” au cas où les discussions sur l’ALENA achopperaient, mais elle n’a pas encore été franche quant à sa teneur. Son collègue, le ministre Champagne, a quant à lui indiqué qu’il n’y avait pas de “Plan B” clair si l’accord passait à la déchiqueteuse. Devant des enjeux aussi déterminants, le gouvernement doit faire preuve de clarté et rassurer la population. »

Le Comité permanent discutera de la motion au cours de sa première réunion, le 30 janvier 2018, et Tracey Ramsey espère que le Comité, qui comprend une majorité de libéraux, sera ouvert à sa motion.