12 janvier 2015

Promesses conservatrices au secteur automobile : trop peu trop tard

Le prêt accordé aujourd’hui à l’entreprise Linamar vient après la perte de 50 000 emplois dans le secteur automobile en raison de la mauvaise gestion des conservateurs.

« Les libéraux et les conservateurs ont laissé disparaître une génération entière d’emplois de la classe moyenne dans des industries comme l’industrie automobile, a déploré le porte-parole du NPD en matière de finances, Nathan Cullen (Skeena—Bulkley Valley). Le vérificateur général a rapporté que les conservateurs avaient mal géré les fonds consacrés au soutien du secteur automobile. Résultat : le Canada est passé à côté de milliards de dollars d’investissements et de milliers d’emplois. »

Entre 2005 et 2012, le secteur automobile canadien a subi 30 % de pertes d’emploi. En 2013, le Canada est passé à côté des 17,6 milliards de dollars en investissements offerts à l’échelle mondiale pour les usines d’assemblage.

En 2008, les conservateurs avaient annoncé un investissement de 1 milliard de dollars dans le fonds d’innovation pour le secteur automobile. Mais depuis, seulement 131 millions ont été réellement versés au moment de la publication du rapport du vérificateur général, l’automne dernier.

« Le Canada a perdu près de 400 000 emplois dans le secteur manufacturier depuis Stephen Harper. Et les libéraux n’ont aucun plan de création d’emplois. Ça suffit, on est mûrs pour le changement, a déclaré M. Cullen. Thomas Mulcair a l’expérience et le leadership nécessaires pour faire avancer le secteur automobile et pour créer la prochaine génération d’emplois pour la classe moyenne. »