Sécurité des piétons et cyclistes: Ottawa doit agir et sauver des vies

Les protections latérales pour véhicules lourds doivent devenir obligatoires dès que possible

Le porte-parole du NPD en matière de transport, Hoang Mai (Brossard-La Prairie), croit que les conservateurs ont l’obligation de sauver des vies en imposant l’installation de protections latérales ou « jupettes » sur les véhicules lourds.

«C’est une mesure simple, efficace et surtout, qui peut sauver des vies», a tranché M. Mai.

Le rapport du coroner sur la mort de la cycliste Mathilde Blais, happée par un camion-remorque, a rappelé l’importance de ces protections latérales qui empêchent piétons et cyclistes de passer sous les roues.

«Il ne faut pas attendre le prochain accident tragique pour agir. Les conservateurs peuvent et doivent prioriser mon projet de loi et l’approuver immédiatement», dit M. Mai

Hoang Mai a déposé le printemps dernier son projet de loi privé C-603 à ce sujet. Le NPD tente depuis déjà huit ans d’inclure l’installation obligatoire de ces protections latérales dans la Loi fédérale sur la sécurité automobile, mais se bute à l’indifférence du gouvernement conservateur.

Pour ce cri du cœur, Hoang Mai était accompagné de Jeannette Holman-Price, dont la fille Jessica a perdu la vie en 2005 après avoir été heurtée par une déneigeuse et qui fait campagne depuis pour imposer les protections latérales.

«Il n’y a aucune raison pour le gouvernement fédéral de refuser de rendre obligatoire l’adoption de ces protections latérales, a affirmé Mme Holman-Price. Des études ont déjà démontré hors de tout doute le niveau d'efficacité de cette mesure dans la prévention de décès et de blessures graves. Certaines municipalités ont déjà commencé à mettre cela en application.»

– 30 –

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :

Véronique Breton, attachée de presse, 613 408-1483 ou veronique.breton@parl.gc.ca