Thomas Mulcair créera de nouveaux débouchés pour 40 000 jeunes

Le NPD présente son plan pour encourager l’embauche des jeunes dans les ONG et dans le secteur privé

Le chef du NPD, Thomas Mulcair, a dévoilé aujourd’hui son plan pour créer de nouveaux débouchés pour 40 000 jeunes sur le marché du travail, à travers la création d’emplois, de stages rémunérés et de postes en alternance travail-études.

« Il y a au moins 60 000 emplois de moins pour les jeunes depuis l’arrivée au pouvoir de Stephen Harper, et le nombre de jeunes au chômage depuis plus d’un an a presque triplé. n doit faire mieux, a déclaré M. Mulcair. Le plan concret du NPD va permettre de placer 40 000 jeunes dans les ONG et dans le secteur privé une fois complètement mis en œuvre. On doit offrir des emplois de qualité à nos jeunes pour les aider à acquérir l’expérience et les compétences dont ils ont besoin pour rester sur le marché du travail. »

Le NPD va :

  • aider 40 000 jeunes à obtenir un emploi, un stage rémunéré ou un poste en alternance travail-études, en partenariat avec l’industrie, les PME, les ONG et l’administration publique;
  • créer des postes d’apprentis dans les projets fédéraux d’infrastructures, notamment dans les aéroports, les ports et les sociétés d’État, en établissant des ratios fermes;
  • « Il y a au moins 60 000 emplois de moins pour les jeunes depuis l’arrivée au pouvoir de Stephen Harper »

  • collaborer avec les municipalités et les gouvernements autochtones en offrant des incitatifs à l’embauche d’apprentis dans les projets d’infrastructures locales;
  • protéger la sécurité des jeunes stagiaires et restreindre le recours aux stages non rémunérés.
  • Ces initiatives ont été entièrement chiffrées et figureront dans la plateforme équilibrée du NPD.

    « Après la décennie noire de Stephen Harper, je veux aider à bâtir un Canada où tous les jeunes ont la chance de commencer leur carrière du bon pied, a ajouté M. Mulcair. On n’est pas rendus à la mi-octobre que Justin Trudeau a déjà renoncé à ses principes sur le projet de loi C-51, sur l’équilibre budgétaire et sur un salaire minimum fédéral de 15 $ l’heure. Imaginez les principes qu’il serait prêt à abandonner après les élections. Les jeunes ne peuvent pas faire confiance à Justin Trudeau. »

    Les jeunes et leurs familles ne peuvent pas subir le plan inefficace de Stephen Harper pendant quatre années de plus. Justin Trudeau, lui, n’est pas prêt. C’est pourquoi les Canadiens sont de plus en plus nombreux à se tourner vers Thomas Mulcair et le NPD pour amener du changement à Ottawa.