Thomas Mulcair dévoile son plan pour améliorer les pensions et la sécurité financière à la retraite

Le chef du NPD convoquera une rencontre des premiers ministres sur le RPC, le RRQ et la sécurité financière des aînés au cours des six premiers mois de son mandat

Lors d’un arrêt à Toronto, le chef du NPD, Thomas Mulcair, a dévoilé son plan visant à améliorer les prestations de retraite et à protéger la sécurité financière des aînés, à la fois pour les générations actuelles et futures.

« Sous Stephen Harper, les Canadiens s’inquiètent pour leurs pensions et leur retraite. Plusieurs jeunes ont peur que le Régime de pensions du Canada ne soit plus là quand ils vont en avoir besoin, a déclaré M. Mulcair. Que vous fassiez votre entrée sur le marché du travail ou que vous soyez proche de la retraite, un gouvernement du NPD s’assurera que les régimes de retraite publics du Canada et du Québec soient là pour vous. »

M. Mulcair a indiqué qu’un gouvernement du NPD convoquerait les premiers ministres à une rencontre sur la sécurité financière à la retraite au cours des six premiers mois de son mandat, avec l’objectif de renforcer le RPC et le RRQ et d’en assurer la pérennité. Il a annoncé une série de mesures additionnelles pour sécuriser les revenus de retraite, notamment :

  • Protéger le fractionnement des revenus de pension et bonifier les fonds enregistrés de revenu de retraite;

  • Ramener l’âge d’admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse de 67 à 65 ans;

  • Protéger les retraités actuels d’une diminution par leur employeur de leurs prestations accumulées;

  • Aider à sortir 200 000 aînés de la pauvreté en débloquant de nouveaux fonds pour le Supplément du revenu garanti.

    « Pendant la dernière élection, Stephen Harper n’a jamais dit aux Canadiens qu’il sabrerait les pensions. Mais, six mois plus tard, il a haussé à 67 ans l'âge d'admissibilité aux prestations de la Sécurité de la vieillesse et bloqué toute tentative de bonifier le RPC, a dénoncé M. Mulcair. Sécuriser la retraite et améliorer les pensions  des Canadiens font partie de mes priorités. Je vais travailler en partenariat avec les premiers ministres provinciaux, les entreprises et les syndicats pour obtenir les ententes qu’il faut pour y arriver. »